ValL Bipolaire et plus si affinités – Valérie Labasse Herpin

J’ai reçu, il y a quelques jours, ce service presse en format numérique par le biais de simplement.pro . Je vais pour commencer, remercier la Compagnie Littéraire pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce livre qui se trouve être un témoignage pour lequel j’avais un fort intérêt.

vall

 

Mais de quoi ça parle ?

Comme je l’ai dis précédemment, c’est un témoignage. L’auteur nous parle de sa maladie, la bipolarité et dans son cas à tendance schizophrène. ValL travaille, elle a une famille et pendant des années, elle a donné le change pendant longtemps au prix d’une profonde solitude. Seulement un jour, le diagnostic est tombé, tous les symptômes y sont, des dépressions répétées à l’euphorie exacerbée (par exemple). Par de courts chapitres,  on apprend à la découvrir sous toutes ses facettes, et plus on avance, plus ça monte crescendo.

Rentrons un peu dans le vif du sujet voulez-vous?

Faisons les choses en bonne et due forme. Ce témoignage m’intéressait et me touchait personnellement pour diverses raisons. Depuis quelques années déjà, j’étais à la recherche d’ouvrage sur cette thématique mais si beaucoup de livres faisaient état de l’aspect médical, les témoignages, en revanche manquaient cruellement. Disons le clairement, j’en attendais beaucoup de ce livre. J’avais besoin de réponses à des questions qui sont en suspens depuis bien trop longtemps. Malgré un début de lecture très prometteur, je suis ressortie de ce texte plutôt mitigée. Je m’explique.

Comme je vous l’ai dis précédemment, c’est écrit sous forme de petits chapitres sur les différents aspects de la vie et de la maladie de notre auteur, ce qui facilite grandement la lecture à mes yeux. Au début, j’ai trouvé ça plutôt naturelle, fluide. Chaque chapitre a sa thématique, ça tombe sous le sens quelque part. Concernant l’écriture, ça se lit tout seul. Malheureusement, le livre a beau être court, à un moment de ma lecture, ce format et cette écriture a commencé à être plombant, lourd. Plus j’avançais, plus c’était dure à lire. Je me dis que je l’ai aussi probablement lu trop vite et que le côté crescendo a fini par me poser problème (pas le temps de souffler).

Cette lecture ambivalente par de nombreux aspects fut également plaisante et déplaisante par le côté « écriture automatique », ce n’est pas particulièrement organisée, l’auteur nous parle de son ressenti au fil de ses pensées. Encore une fois, cela m’a plut une moitié de livre.

Si je dois reconnaitre quelque chose à l’auteur, ce sera sa sincérité. Il n’y a pas, plus de tabou. Elle nous parle du fond du cœur sans rien nous cacher que ce soit, de ses mensonges à ses relations néfastes…Et je l’en remercie parce que grâce à elle, je sais mettre des mots sur certaines choses que je n’aurais pas compris tout seule.  Qui plus est, je trouve très courageux de sa part de se confier de cette façon, encore plus quand c’est aussi personnelle que sa maladie.

Avant de vous quitter, je voudrais préciser que c’est un témoignage qu’il ne faut pas prendre pour une généralité. Chaque malade est différent, n’a pas forcément exactement les même ressentis.

En bref, une lecture ambivalente, pas une déception, pas un coup de cœur non plus!

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s